Dalida

Dalida
Les enfants du Pirée (Spanish translation)

French
Spanish
Les enfants du Pirée
Los niños del Pireo
Noyés de bleu sous le ciel grec
Un bateau, deux bateaux,trois bateaux
S'en vont chantant
Griffant le ciel à coups de bec
Un oiseau, deux oiseaux, trois oiseaux
Font du beau temps
Dans les ruelles d'un coup sec
Un volet, deux volets, trois volets
Claquent au vent,
Et faisant une ronde avec
Un enfant, deux enfants, trois enfants
Dansent gaiement.

Mon dieu que j'aime,
Ce port du bout du monde
Que le soleil innonde
De ses reflets dorés
Mon dieu que j'aime,
Sous les bonnets oranges
Tous les visages d'anges
Des enfants du Pirée.

Je rêve aussi d'avoir un jour,
Un enfant, deux enfants, trois enfants
Jouant comme eux
Le long du quai flanent toujours
Un marin, deux marins, trois marins aventureux
De notre amour on se fera
Un amour, dix amours, mille amours
Noyés de bleus
Et nos enfants feront des gars
Que les filles
A leur tour rendront heureux.

Mon dieu que j'aime,
Le pont du bout du monde
Que le soleil innonde
De ses reflets dorés
Mon dieu que j'aime,
Sous les bonnets oranges
Tous les visages d'anges
Des enfants du Pirée.

Quand on parlait de voyages
Vers de fabuleux rivages
Tu disais qu'on les feraient nous aussi,
Oui mais quand on en a eu l'âge
Moi j'ai quitté le village,
Tu m'as dit je t'attendrais toute ma vie

Mais quelques fois,
Les bateaux s'en vont si loin
Que le flot les entrainent
Mais quelques fois,
Les bateaux s'en vont si loin
Que quelques fois
Trop tard ils reviennent.

Après tant et tant d'années
Je t'ai enfin retrouvé
Devant nous le passé vient de surgir
Mais mon dieu comme c'est étrange
Oh mon dieu comme c'est étrange
Nous n'avons soudain plus rien rien à nous dire

Car quelques fois,
Les bateaux s'en vont si loin
Et le flot les entrainent
Car les bateaux quelques fois,
S'en vont si loin
Mais quelques fois
Trop tard ils reviennent
Mais quelques fois
Trop tard ils reviennent.
Inundados de azul bajo el cielo griego
un navío, dos navíos, tres navíos
se van cantando.
Arañando el cielo a picotazos
un pájaro, dos pájaros, tres pájaros
presagian paz.
En las callejuelas de un golpe seco
un postigo, dos postigos, tres postigos
resuenan al viento.
Y haciendo un corro
un niño, dos niños, tres niños
bailan alegres.
Estribillo
Dios cuánto quiero
este puerto del fin del mundo
que el sol inunda
con sus reflejos dorados.
Dios cuánto amo
bajo su gorra naranja
todas esas caritas de ángel
de los niños del Pireo.
Sueño también con tener un día
un hijo, dos hijos, tres hijos
bailando como ellos.
A lo largo del muelle vagabundean siempre
un marinero, dos marineros, tres marineros
atrevidos.
De nuestro amor nacerá
un amor, diez amores, mil amores
inundados de azul.
Y nuestros hijos harán varones
que las chicas un buen día
a su vez harán felices.
delamare

Submitted by delamare at Sun 08 Mar, 2009 5:02 pm

REDSEA

Last updated by REDSEA at Sun 08 Mar, 2009 5:25 pm

OptimusPrime

Translation submitted by OptimusPrime at Sun 16 Feb, 2014 8:44 pm

Author: ?
Composer: ?
Publisher: ?
Language: French
Covered by: In-Grid (2010)
Also available in: English, Dutch

Reactions

CommonCrawl [Bot]

Follow Muzikum