IAM

IAM
Red, black and green

Pourquoi tant de haine, c'est vraiment pas la peine.

Shurik'n te le dira, les hommes sont les mêmes.

Malgré les pressions et l'argumentation

Visant à la destruction de ma nation.

Même si j'ai grandi au milieu des rues,

Ayant derrière moi des tas de flics au cul,

Je me suis vu et j'ai su m'engager sur une piste.

Les cités de Marseille semblent bien tristes.

L'enfance est passée.

Depuis, combien d'amis sont tombés, ne se sont pas relevés?

Combien de mères j'ai vu pleurer

Sur les corps de leur fils par la mort fauchés?

Pendant 7 jours sur le béton des tours,

Les larmes de Dieu qui tombaient du ciel

Pour ce monde fou, de Satan la cour,

Je regardais les violences de mes yeux de miel.

J'ai vu les feuilles mortes des arbres en automne

Tourner à la couleur rouge vif comme

Le fleuve de sang qui encore se répand

Prend sa source en Afrique et s'étend aux quatre vents.

La note est bien lourde.

Tu ne vois pas ce sang? T'as la mémoire courte

Ou tu fies tes souvenirs à une idéologie

Et volontairement tu te la raccourcis?

Alors, dans ce cas, tu es mon ennemi.

Viens ici.

Si ma religion m'enseigne un voeu de paix,

La paix ne compte plus si je me sens blessé.

Tu te souviendra de la couleur du sombre rouge.

Tu te soumettras, pas d'accord? bouge.

Toi le frère noir aveugle et sans attention,

Rouge est la couleur de la révolution.

La rue, combien d'enfants a-t-elle emporté, en a-t-elle eu

Et abattu, je ne sais plus?

Le trottoir, le trottoir, si sombre quand vient le soir

Ou la mémoire n'a plus d'espoir, semble trop noir.

Comme la couleur de la peau de mon peuple enchaîné par

L'esclavage mental, car

L'ignorance est telle que le malin l'emporte

Pour un démon qui se voit fort et frappe à nos portes

Allah-u-Akbar, protège nous des ténèbres absolues.

Toi qui peut voir, toi qui est bon, c'est pas trop tard.

N'étant pas parfait j'essaie de faire de même.

Je tenterais d'être juste et ça c'est mon problème.

Dominer ma rage, être équitable et sage

Tourner la page sur ceux qui se plaisent aux bavardages.

Plus de xénophobie, ni de politique.

Rien que l'alliance des poètes afro-asiatiques.

Vois-tu ce noir, au fond de mes yeux

Quarante frères à mes côtés, et il parle pour eux?

Notre pouvoir est tel qu'il scie les barreaux de toute prison.

Noir est la couleur de l'unification.

Blesse, et le stress progresse, sans cesse, oppressent

Et pressent et laissent l'esprit aux promesses.

Pourquoi devrais-je avoir confiance aux croulants

Déclarant des conneries au nom du Président?

C'est pareil, mon frère, pourquoi devrais-je avoir un visa?

La Terre crée par Dieu n'appartient pas

Elle est à toi et à moi ou quiconque s'en voit le droit.

L'argent est roi, passe avant tout encore une fois.

C'est une honte de voir les dirigeants

A l'assemblée, crier, pleurer comme des enfants.

Tout est faux, tout pour le do

Et j'ose le clamer du haut de mon micro:

As-tu le vert, non pas le pervers

Des plaines souriantes de la terre mère.

Enfants déracinés, on a participé

A construire le grand pays de la liberté

Les récompenses ont été pour les fils de Sham,

Le Klu-Klux-Klan et la guerre du Vietnam.

Plus de mensonges à l'avenir, faites attention

Car vert la couleur de la libération.

Red Black Green, my brothers,

Red Black Green, my sisters,

Red Black Green, mes frères,

Red Black Green, mes soeurs.

Et telle est la couleur, rouge pour les pleurs

Noir pour la douleur, vert pour la sueur.

Que quelqu'un se rappelle que l'acier des chaînes

N'a jamais quitté les mains et l'esprit de mon peuple que j'aime.

Quand on enseigne à vénérer l'armée et

Apprendre à tuer, pêle-mêle à tirer

Pour la compétition, la domination

Premier de tous les pas vers la colonisation.

P.A.I.X. fixe le but de nos mixes

Disque A.T.O.N. évite l'avènement des rixes.

Poète terroriste, quelque fois sonoïste

Étudie les causes à effets tel un économiste.

Beaucoup de gens idiots comme la plupart des faux MC's

Sont harassants lorsqu'ils viennent de toutes parts non avertis.

En demandant si IAM a une devise

Xénophobe et racistes iront rejoindre Elvis.

Enfin, la punition, qu'on crie à l'unisson

Doit arriver comme le calme de plat de nos visions.

Systématiquement, impérialement, automatic

IAM souverain autonaume asiatic

Comme à dit King Raz à qui je dis Salam

Ulémas nous sommes, âmes de l'islam

Et venons en paix avec trois couleurs d'émancipation

Rouge, Noir, Vert, la seule solution.

OptimusPrime

Submitted by OptimusPrime at Tue 03 Dec, 2013 1:15 pm

Author: Geoffroy Mussard, Philippe Fragione, Akhenaton - Shurik'n / IAM, Akhenaton, Shurik'n
Composer: IAM
Publisher: Labelle Noir
Published in: 2009
Language: French

Reactions

CommonCrawl [Bot]

Follow Muzikum