Edith Piaf

Edith Piaf
Une chanson à trois temps

UNE CHANSON À TROIS TEMPS
Paroles et musique: Anna Marly

Plus rien ne vais vous demander

Que chacun garde ses problèmes

Qu'importe encore, il va neiger,

Qu'importe encore, il va pleuvoir!

Des chevaliers, il y en a plus,

Chacun pour soi, et puis quand même

Chante pour vous la chanteuse des rues

Sur le trottoir pour ceux qui s'aiment...

Elle va ainsi en fredonnant...

Une chanson à trois temps

Qui ne rime à rien du tout

Mais qui charme pourtant

L'inconnue qui s'en fout

Et demain tout le monde

La chantera dans la rue

Sans le savoir, sans le vouloir

Sans l'apprendre non plus

Une chanson à trois temps

Ça traverse les murs

C'est l'histoire d'amour

D'une Suzon ou d'un dur

Mais l'histoire on l'oublie

C'est un air qu'on retient

Une chanson à trois temps

Voilà qui est parisien...

Une chanson à trois temps...

Ce fut un jour comme tant d'autres,

Une étrangère vint à Paris

Elle avait cru au bel apôtre

Des joies faciles de cette vie.

Il l'installa au bord du fleuve

Dans un palais en ruines, gris

Et lui laissant sa cape neuve,

Il la laissa pour toute la vie...

Voilà qu'elle traîne maintenant...

Un chagrin à trois temps

Plus pénible que tout

Qui s'affirmera tant

Qu'y a des gens qui s'en foutent

Du printemps, des oiseaux,

Des filles qui croient à tout.

Un chagrin à trois temps

Mais qui rime à beaucoup.

Elle pourra en crever

Dans un an ou dans trois,

Mais personne autour d'elle

Ne s'en apercevra,

Car l'histoire on l'oublie

C'est un air qu'on retient

Un chagrin à trois temps

Voilà qui est parisien...

Un chagrin à trois temps...

Elle en mourut comme meurent les autres

Dans son palais un soir de vent

On l'enterra parmi tant d'autres

Au cimetière des innocents.

Et sur sa tombe on ne vit guère

Que les visiteurs du Samedi

Qui s'amusaient à lire les pierres

Et rêvassaient devant celles-ci.

Une chanson à trois temps...

Fut sa vie et son cours

C'est beaucoup de tourments,

Et pourtant c'est pas lourd...

Toi, passant qui t'arrêtes,

Fais pour elle une prière,

On a beau être grand,

On finira poussière.

Et faut-il encore être

Un poète d'amour

Pour laisser derrière soi

Une chanson de toujours?

Car l'histoire on l'oublie,

C'est un air qu'on retient...

....Un amour à trois temps

Voilà qui est parisien...

Une chanson à trois temps...

À trois temps...À trois temps...

À trois temps...

OptimusPrime

Submitted by OptimusPrime at Tue 03 Dec, 2013 1:15 pm

Author: Anna Marly
Composer: Anna Marly
Publisher: UMIP - France
Published in: 1998
Language: French

Reactions

CommonCrawl [Bot]

Follow Muzikum